ARCHIVAL WEBSITE
To learn more about our current work, please visit AquaFish Innovation Lab.
PD/A CRSP Research Reports 95-86 to 96-90
PD/A CRSP Research Reports 95-86 to 96-90
(French Version)

Evaluation des Relations entre le pH du Sol et le Pourcentage de Saturation en Bases afin d'Estimer les Besoins en Chaux des Etangs Aquacoles en Terre

James R. Bowman and James E. Lannan, Department of Fisheries and Wildlife, Oregon State University, Corvallis, OR. 97331-3803 USA

25 July 1995, CRSP Research Report 95-86

Abstract On a évalué les rapports entre le pH et le pourcentage de saturation en bases de certains sols des horizons de surface par l'analyse de la correspondance entre les modèles théoriques et empiriques et les données des sols trouvées dans la littérature. On a fait une validation des modèles choisis en les ajustant à un ensemble de données indépendantes. Les modèles choisis ne correspondaient ni au second ensemble de données ni aux données de départ, mais ils fournissent des valeurs approximatives initiales utilisables quand les valeurs réelles ne peuvent pas être mesurées. Les raisons probables expliquant ce manque de correpondance entre les modèles et le second ensemble de données sont discutées. L'amélioration du système de classification des sols couramment utilisés est une des voies qui permettrait d'augmenter le nombre de types de sols auxquels on peut faire correspondre certains modèles des relations entre le pH et le pourcentage de saturation en bases. Les modèles acceptables établissant la relation entre le pH et le pourcentage de saturation en bases peuvent être combinés avec les valeurs du pH mesurées sur le terrain ainsi qu'avec les valeurs typiques de la capacité d'échange cationique pour calculer immédiatement (c-à-d sans devoir faire des analyses de laboratoire) les besoins en chaux de divers types de sols des étangs aquacoles.

This abstract was excerpted from the original paper, which was published in Journal of the World Aquaculture Society 26:172-182, 1995. pp.172-182.


Bilans de l'Eau des Etangs Piscicoles des Régions Tropicales Sèches

Bartholonew W. Green and Claude E. Boyd, Department of Fisheries and Allied Aquacultures, Auburn University, Auburn, AL 36849-5419

8 January 1996, CRSP Research Report 96-87

Abstract On a calculé les bilans de l'eau des étangs piscicoles à digues dans les régions tropicales sèches. On a fait deux essais d'une durée de 5 mois à Comayagua au Honduras. La moyenne journalière de l'évaporation de l'eau des étangs était 0,55 ± 0,22 et 0,64 ± 0,17 cm, respectivement pour le premier et le deuxième essai. L'évaporation de l'eau des étangs était 14.5% plus élevée au cours du 2ème essai. L'évaporation était beaucoup plus grande au cours des 3 mois les plus secs comparée à l'évaporation mesurée au cours des 3 mois les plus pluvieux. Le taux d'infiltration journalier moyen varia de 0,11 à 0,43 cm durant le premier essai et de 0,06 à 0,60 cm durant le 2ème essai. La pluviométrie totale au cours du premier essai était 43% plus élevée que celle mesurée au cours du 2ème essai. Des additions d'eau à partir du canal d'alimentation furent nécessaires pour assurer, une fois le mois, un apport d'eau de remplacement des pertes par évaporation et par infiltration. Au cours des deux essais, l'évaporation de l'eau représentait 70% des pertes totales d'eau tandis que le reste des pertes se faisait par infiltration. L'eau de pluie a contribué 45,5 et 21,8% des apports, respectivement pour le premier et le deuxième essai. Les additions d'eau du canal d'alimentation ont contribué 52,8 et 77,9% des apports respectifs.

This abstract was excerpted from the original paper which was published in Aquacultureal Engineering 14(4)1995:347-356.


Bilans des Eléments Chimiques des Etangs Piscicoles Recevant de la Fumure Organique en Régions Tropicales Sèches

Bartholomew W. Green and Claude E. Boyd, Department of Fisheries & Allied Aquacultures, Auburn University, AL 36849-5419 USA

8 January 1996, CRSP Research Report 96-88

Abstract Au Centre National de Recherche Piscicole d'El Carao à Comayagua, Honduras, on a calculé les bilans de l'azote, du phosphore, de l'oxygène dissous et de la demande chimique d'oxygène de trois étangs en terre d'une superficie de 0,1 ha stockés avec Oreochromis niloticus. L'étude a porté sur deux périodes d'élevage d'une durée de 150 jours et qui correspondaient avec la saison pluvieuse et la saison sèche. Les étangs étaient fertilisés avec de la litière de poules à raison de 500 kg de matières sèches/ha/semaine. Les teneurs en azote et en phosphore ainsi que la demande chimique d'oxygène (DCO) dans l'eau des étangs a augmenté au cours de chaque saison. Les concentrations des variables de la qualité de l'eau n'étaient pas significativement différentes selon les saisons. La litière de poules utilisée pour la fumure des étangs a contribué 9294% des apports d'N, 9395% des apports de P, et 4352% des apports de la DCO. La photosynthèse des phytoplanctons a fourni 4756% de la DCO et 98% des apports d'oxygène dissous (OD) dans les étangs. L'apport net par diffusion a fourni 1,21,5% de l'apport total d'oxygène. Les additions d'eau du canal d'alimentation étaient une source négligeable d'éléments nutritifs et représentaient 34% des apports d'N, 34% des apports de P, 1% des apports de la DCO, et 1 % des apports d'OD. Les apports d'éléments nutritifs par la pluie étaient 1 % des apports totaux de chacun des éléments nutritifs. En ce qui concerne les apports d'éléments nutritifs dans les étangs, la récolte des poissons a contribué 1821% d'N total, 1618% de P total et 2% de la DCO. La respiration des communautés biologiques a contribué 4857% des apports de la DCO et 99,5% des apports d'OD dans les étangs. Les pertes d'éléments nutritifs mesurées dans les effluents au moment du drainage étaient: 79% d'N total, 2937% de P total et 23% de la DCO. Bien que les apports observés étaient supérieurs aux pertes, les hautes concentrations d'N, de P et de matières organiques dans les échantillons pris avant le drainage montrent clairement que les éléments nutritifs sont principalement absorbés par la boue des étangs; l'accumulation d'éléments nutritifs dans la boue représentait 70% d'N total, 3540% de P total et 3846% de la DCO.

This abstract was excerpted from the original paper, which was published in Journal of the World Aquaculture Society 26(3)1995:284-296.


Elevage Commercial SemiIntensif de Penaeus vannamei Soumises à un Régime Alimentaire de Grossissement à Différents Taux de Protéines et pendant les Saisons Humide et Sèche au Honduras

David R. Teichert-Coddington, Department of Fisheries and Allied Aquacultures, Alabama Agricultural Experiment Station, Auburn University, AL 36849 USA

Rigoberto Rodriguez, Granjas Marinas de San Bernardo, S.A., Choluteca, Honduras

8 January 1996, CRSP Research Report 96-89

Abstract Au Honduras, on a élevé des crevettes dans des conditions idéales de gestion au cours de deux saisons bien distinctes de l'année. On les a ensemencées à des densités les plus fréquemment utilisées au Honduras dans le but d'évaluer le bienfait des régimes alimentaires à haute teneur en protéines. On a utilisé un protocole expérimental randomisé et arrangé sous la forme factorielle 2 x 2 afin de tester les effets d'une nourriture à 20 ou 40% de protéines brutes sur des jeunes Penaeus vannamei élevées dans des étangs en terre à des densités de 5 à 11 crevettes/m2. L'expérience fut menée au cours de la saison humide et de la saison sèche. Il n'y avait aucun effet significatif de la teneur en protéines du régime alimentaire (P > 0,05) sur le taux de survie, le rendement, ou le poids moyen des crevettes quelle que soit la densité d'ensemencement ou la saison. En saison humide, le poids moyen des crevettes des étangs à haute densité d'ensemencement était nettement inférieur au poids moyen des crevettes élevées dans des conditions de faible densité. Cependant, en saison sèche, on n'a pas observé de différence significative entre les poids moyens selon les densités d'ensemencement. En saison sèche, le taux de survie des crevettes était considérablement faible pour la densité d'ensemencement la plus élevée. Le revenu net était négatif en saison sèche, particulièrement dans les conditions de haute densité d'ensemencement. La production moyenne était 240% plus grande en saison humide qu'en saison sèche. La teneur en proteines des aliments de P. vannamei élevées à des densités d'ensemencement de 5 à 11/m2 ne doit pas dépasser 20% quelle que soit la saison. Des teneurs plus élevées entraînent une augmentation des coûts de production et des pertes d'azote, mais pas une augmentation des rendements en crevettes. Une forte densité d'ensemencement pourrait accroître la rentabilité de l'élevage en saison humide, mais un système de production plus viable à long terme serait possible grâce à l'utilisation de densités d'ensemencement moins élevées. En effet, les pertes en éléments nutritifs sont réduites dans ces conditions.

This abstract was excerpted from the original paper, which was published in the Journal of the World Aquaculture Society 26(1)1995:72-79.


Matière Sèche, Cendres et Composition Elémentaire de Penaeus vannamei et P. stylirostris Elevées en Etangs

Claude E. Boyd and David Teichert-Coddington, Department of Fisheries and Allied Aquacultures, Alabama Agricultural Experiment Station, Auburn University, AL 36849 USA

9 January 1996, CRSP Research Report 96-90

Abstract Les calculs du bilan massique des éléments nutritifs sont utiles dans l'évaluation de l'efficacité de l'alimentation et de la fumure des étangs aquacoles, dans l'étude de la dynamique des éléments nutritifs au sein des écosystèmes piscicoles, et dans l'évaluation des risques de pollution par les effluents des étangs. Dans la recherche, les calculs des bilans massiques peuvent être spécifiques au site et exigent la disponibilité des données complètes sur les apports et les pertes en éléments nutritifs d'un étang donné. Les évaluations plus générales du bilan massique des éléments nutritifs exigent moins de données. Par exemple, les exigences en azote et en phosphore des étangs piscicoles en élevage intensif peuvent être estimées à partir des données de la densité de mise en charge, du taux d'alimentation, du taux de conversion alimentaire attendu et des concentrations d'azote et de phosphore dans les aliments et dans le produit de l'aquaculture. La plupart des informations nécessaires sont faciles à obtenir mais les données sur le corps tout entier ou sur la composition élémentaire des espèces aquacoles sont plutôt rares.

On a mené la présente étude pour évaluer la composition élémentaire de deux espèces de crevettes (Penaeus vannamei et P. stylirostris) qui sont largement cultivées dans les régions côtières tropicales et subtropicales de l'Amérique du Nord et du Sud. Les principaux éléments considérés dans la gestion des étangs ainsi que dans l'évaluation de l'impact écologique sont le carbone, l'azote et le phosphore, mais plusieurs autres éléments nutritifs ont été également analysés.

This abstract was excerpted from the original paper, which was published in Journal of the World Aquaculture Society 26(1)1995:88-92.


Previous group of reports: 95-81 to 95-84 Next group of reports: 96-91 to 96-92