ARCHIVAL WEBSITE
To learn more about our current work, please visit AquaFish Innovation Lab.
PD/A CRSP Research Reports 95-81 to 95-84
PD/A CRSP Research Reports 95-81 to 95-84
(French Version)

Identification des Conditions Requises pour une Modification du Modèle de la Stratification de la Température en vue de l'Adapter à l'Utilisation d'une Quantité Réduite de Données

Steven D. Culberson and Raul H. Piedrahita, Department of Agricultural Engineering, University of California, Davis, California, USA

27 February 1995, CRSP Research Report 95-81

Abstract Si l'on veut fournir des conditions écologiques optimales aux organismes élevés dans les étangs, il est très important de bien caractériser la stratification de la température de l'eau pour mieux comprendre comment ces étangs peuvent être construits, orientés, ou aménagés du point de vue biologique et physique. Tandis que la caractérisation de la stratification de la qualité de l'eau d'un site donné peut être obtenue à partir des données des études de terrain, peu d'efforts ont été jusqu'à présent consacrés à l'élaboration de modèles fiables utilisables à divers sites après leur initialisation avec des données géographiques et atmosphériques locales. Les auteurs de cet article, conjointement avec le Programme de Coopération en Recherche sur la Dynamique des Etangs et l'Aquaculture (PD/A CRSP en Anglais abrégé), ont modifié le modèle de la qualité de l'eau qui avait été développé antérieurement et qui prédit plus ou moins exactement la stratification de la température de différents sites situés au nord de la Californie. Les modifications de la structure du modèle et la réduction de la quantité de données nécessaires illustrent notre désir de fournir aux éleveurs un moyen de prédire la stratification sur base de données généralement disponibles recueillies soit manuellement, soit à partir d'une simple station climatique située à la station piscicole même ou dans les environs. La validation du modèle a été faite en utilisant l'ensemble des données des expériences du PD/A CRSP, et le présent article montre l'importance des données du vecteur vent et de l'humidité relative.

This abstract was excerpted from the original paper, which was presented at the Aquaculture `92 International Conference sponsored by WAS/AFS/NSA/ASAE. American Society of Agricultural Engineers paper No. AQUA-92-102, St.Joseph, MI, USA.


Développement des Technologies de Production dans la Pisciculture SemiIntensive au Cours de la Dernière Décennie en Amérique Centrale

David Teichert-Coddington, Department of Fisheries and Allied Aquacultures, Alabama Experimental Station, Auburn University, USA

27 February 1995, CRSP Research Report 95-82

Abstract Cet article rapporte les techniques qui ont été développées par le Programme de Coopération en Recherche sur la Dynamique des Etangs et l'Aquaculture (PD/A CRSP) en Amérique Centrale dans le but d'augmenter la production des tilapias par optimisation de l'utilisation des ressources dans des systèmes principalement basés sur la productivité naturelle des étangs.

Dans les étangs fertilisés avec du phosphore seul, les rendements moyens en tilapias s'élevaient à 409 kg/ha et n'étaient pas profitables. Les apports supplémentaires d'azote à raison de 24 kg/ha et de phosphore en quantité suffisante de façon à maintenir le rapport N:P à 4:1 ont entraîné une augmentation des rendements, atteignant 2079 kg/ha. Il y avait une relation curvilinéaire entre le rendement en tilapias et la fumure à la litière de poules à raison de 125 à 1000 kg de matières sèches/ha/semaine; les rendements en tilapias ont varié de 1095 à 2593 kg/ha. Le taux de fumure le plus élevé a permis d'obtenir un plus grand profit. Les systèmes d'élevage qui n'utilisent que de la fumure organique étaient limités en azote à cause du faible rapport N:P de la litière de poules. On a pu élever les rendements à 3600 kg/ha par application hebdomadaire de 750 kg de litière de poules/ha et un apport supplémentaire d'azote minéral de manière à porter la quantité d'azote disponible à 25 kg/ha. Des apports d'azote plus élevés ont entraîné une production très dense d'algues bleues et une baisse des rendements. On pense que les algues bleues ont dominé les autres algues à cause du pH élevé et de la faible teneur en CO2 , lesquelles conditions prédominent dans le cas d'une intense fumure azotée.

Les taux d'application de la litière de poules peuvent être réduits à 500 kg/ha/semaine par substitution avec des quantités équivalentes d'N et de P inorganiques. Cependant, une plus grande réduction a entraïné une baisse de la production primaire et des rendements en poissons. On considère que la production primaire a été limitéé par le CO2 dans les étangs fertilisés avec de faibles quantités de matières organiques. Les rendements en tilapia peuvent être améliorés par l'alimentation artificielle (2025% de protéines), mais le profit n'augmente qu'avec des densités de mise en charge égales ou supérieures à 2 poissons/m2, et que quand la nourriture est remplacée par la litière de poules pendant les 2-3 premiers mois du cycle d'élevage de 5 mois.

Les étangs furent ensemencés avec des tilapias mâles qui avaient été soit manuellement séparés des femelles à partir d'une population mixte, soit soumis au traitement hormonal d'inversion du sexe. Aucune des deux techniques d'acquisition des tilapias mâles n'était efficace puisqu'on a toujours observé la reproduction dans les étangs de grossissement. Néanmoins, la reproduction peut être pratiquement éliminée par le stockage d'alevins ou jeunes Cichlasoma managuense (guapote tigre) à la densité de 500 poissons/ha d'étang. L'efficacité de la prédation dépend du nombre de guapotes stockés par unité de surface plutôt que du nombre de prédateurs par tilapia.

Colossoma macropomum (tambaqui), un characidé originaire des bassins des fleuves Amazone et Orénoque, a atteint une bonne croissance quand il était nourri. Cependant, sa performance dans les étangs fertilisés avec du fumier organique était médiocre.

This abstract was excerpted from the original paper, which was presented at Actas del Simposia Investigación Acuicola en Centroamerica, p.71-88.


Effets d'un Régime Alimentaire à Base de Protéines et de la Densité d'Ensemencement sur la Production de Penaeus vannamei dans des Bacs Construits sur Terre Ferme

David Teichert-Coddington, Department of Fisheries and Allied Aquacultures, Alabama Experimental Station, Auburn University, USA

27 February 1995, CRSP Research Report 95-83

Abstract On a fait une analyse factorielle de type 2 x 2 pour évaluer l'effet des régimes alimentaires à base de protéines sur la croissance de Penaeus vannamei élevées à des densités d'ensemencement différentes dans des bacs construits sur terre ferme. Les jeunes crevettes ensemencées à des densités de 4 x 8/m2 recevaient de la nourriture contenant 25% à 35% de protéines. Il y avait 3 à 4 répétitions par traitement. Après 99 jours de croissance, il n'y avait aucune différence significative de production, de taux de survie, et de poids moyen entre les deux niveaux de protéines (P > 0,05). La production moyenne (kg/ha) était 564 et 586, respectivement pour le groupe nourri à 25% de protéines et pour le groupe recevant 35% de protéines. Le poids moyen (g) était respectivement 12,7 et 11,8. La production des crevettes était nettement plus grande (P 0,05) dans des conditions d'élevage à haute densité d'ensemencement, tandis que le poids moyen et le taux de survie correspondant étaient faibles. La production moyenne était 624 et 533 respectivement à haute et à faible densités, tandis que le poids moyen respectif était 9,7 et 14,5 g. Cependant, le revenu correspondant à la production à haute densité d'ensemencement était faible à cause du bas prix unitaire des crevettes de petite taille.

This abstract was excerpted from the original paper, which was published in Revista Latinoamericana Acuicultura. 35:29:33.


Méthodes Efficaces et Viables de Production en Masse des Tilapias en Thaïlande

James P. Szyper, Hawaii Institute of Marine Biology, University of Hawaii at Manoa, Hawaii, USA, and Aquaculture Field of Study, Asian Institute of Technology, Thailand

C. Kwei Lin, David Little, Sununtar Setboonsarng, Amararatne Yakupitiyage, Peter Edwards, and Harvey Demaine, Aquaculture Field of Study, Asian Institute of Technology, Thailand

5 July 1995, CRSP Research Report 95-84

Abstract L'élevage des tilapias en Asie du Sud-est est actuellement en cours d'expansion et d'intensification. Les chercheurs de l'Institut Asiatique de Technologie (IAT) ont contribué au développement des techniques actuelles et ont également acquis certaines leçons au cours de ces efforts. Plusieurs écloseries utilisent des dispositifs et des méthodes basés sur une technologie très simple et développés à l'IAT pour produire des alevins à un rythme dépassant deux millions par mois. Les taux de survie et de production des poissons au cours du grossissement ont été améliorés par l'élevage des alevins à des densités raisonnables dans les hapas qui sont déployés dans les étangs recevant de la fumure. Des aliments bon marché peuvent y être distribués en petites quantités, mais de tels systèmes peuvent aussi produire des rendements acceptables même si l'alimentation artificielle d'appoint fait défaut. Les apports de matières organiques (fumiers) produites à la ferme ainsi que d'engrais minéraux stimulent les écosystèmes des étangs de grossissement et peuvent ainsi conduire à une croissance supérieure à 200 grammes/poisson sans apports supplémentaires de nourriture, avec un désavantage négligeable en ce qui concerne le taux de croissance si on le compare à celui des poissons élevés dans des étangs recevant de la nourriture. Cependant, les avantages économiques et l'efficacité ces systèmes sont considérables. Au-delà de 200300 grammes/poisson, la vitesse de croissance diminue uniquement pour les espèces planctonophages parceque les gros poissons n'ont pas la capacité de s'approvisionner en ration alimentaire suffisante même en présence d'une biomasse importante de planctons dans les étangs. A ce moment, l'alimentation artificielle intervient d'abord comme supplément à la consommation de planctons, et devient ensuite la source dominante d'éléments nutritifs; une croissance rapide proche de l'optimum est obtenue grâce à une ration alimentaire d'environ 50% de satiété.

This abstract was excerpted from the original paper, which was published in Proceedings of the PACON International Sustainable Aquaculture 95 Sympsium. Pacific Congress on Marine Science and Technology,1995, Honolulu, HI, USA. pp. 349-356.


Previous group of reports: 94-76 to 95-80 Next group of reports: 95-86 to 96-90