ARCHIVAL WEBSITE
To learn more about our current work, please visit AquaFish Innovation Lab.
PD/A CRSP Research Reports 91-31 to 91-35
PD/A CRSP Research Reports 91-31 to 91-35
(French Version)

Méthodes d'evaluation de la stratification et effets du malaxage mécanique de l'eau des etangs piscicoles tropicaux

James P. Szyper, University of Hawaii, Institute of Marine Biology, P.O. Box 1346, Kaneohe, Hawaii 96744

C. Kwei Lin, University of Michigan, East Lansing, Michigan 48823

3 May 1991, CRSP Research Reports 91-31

Abstract Suite à une différence de densité, la stratification sépare l'eau de surface de celle du fond de l'étang et empêche les échanges d'oxygène dissous (OD) et d'éléments nutritifs, ce qui limite la photosynthèse et la production. Des stratégies de destratification ont ainsi pris de l'importance et ont permis une intensification rentable de l'aquaculture en étangs. L'évaluation des méthodes et des appareils de destratification met plus d'accent sur les effets sur la production mais ne fournit pas une description détaillée des effects sur les composantes physico-chimiques des écosystèmes des étangs.

Le présent article présente une description des effets à court terme du malaxage mécanique sur la distribution temporelle et spatiale de la température et de l'OD dans les étangs piscicoles tropicaux d'eau douce. A l'aide d'un équipement automatique d'un coût moyen et facilement disponible sur le marché, on a mesuré la température à huit profondeurs différentes et l'OD à deux profondeurs dans des étangs intensément stratifiés ayant 1,5 m de profondeur. Les résultats sont présentés sous forme de variations en fonction du temps, d'isothermes représentant la distribution de la température en fonction du temps et en fonction de la profondeur, et d'indice de stabilité de l'énergie requise pour mélanger l'eau d'un étang et l'amener à une température constante.

L'énergie requise pour mélanger l'eau est minime par rapport à la consommation d'énergie électrique de l'appareil le plus économique trouvé dans la littérature. Une stratégie pour l'application de l'énergie mécanique dans l'eau est cruciale à l'efficacité de cet effort. On a observé qu'une différence subtile entre deux régimes de mélange (une période de malaxage d'une durée de 2 h ou deux périodes d'une heure de malaxage chacune, opérées au cours de la journée) peut conduire à de grandes différences dans la distribution de la température et de l'OD.

This abstract was reprinted from the original, which was published in Aquacultural Engineering 9(1990)151-165.


Apports d'Azote, Productivité Primaire et Rendement en Poissons des Etangs d'Eau Douce Fertilisés en Indonésie

Christopher F. Knud-Hansen, Ted R. Batterson, Clarence D. McNabb, Department of Fisheries and Wildlife, Michigan State University, East Lansing, MI 48824, USA

Irwan S. Harahat, Komar Sumantadinata and H. Muhammed Eidman, Institut Pertanian Bogor, Facultas Perikanan, Jalan Raya Pajajaran, Bogor, Indonesia

27 July 1991, CRSP Research Reports 91-32

Abstract Une étude de croissance et de production du tilapia du Nil (Oreochromis niloticus) a été menée dans douze étangs de 0,02ha fertilisés chaque semaine avec quatre niveaux de fumier de poules (12,5; 25; 50; et 100 g poids sec/m2/semaine) à l'Ouest de Java. L'expérience a duré 149 jours. Des essais de lessivage menés en laboratoire pour mesurer la libération de l'azote inorganique dissous (AID) à partir du fumier de poules ont montré que l'azote est rapidement libéré sous forme d'N-ammoniacal et se stabilise après 4-5 jours à environ 6 mg NH4N/g poids sec du fumier de poules. Des apports allochtones d'AID provenant de la fertilisation avec du fumier de poules et des additions presque journalières de l'eau d'alimentation ont varié de 0,055 à 0, 142 g N/m2/jour. L'eau d'alimentation a fourni plus d'azote que le fumier dans tous les traitements, sauf dans celui où le niveau d'application du fumier était le plus élevé.

La productivité primaire nette de l'étang (PPN) a varié de 0,54 à 2,00 g C/m2/jour, tandis qu'à la récolte le rendement brut en poissons a varié de 4,9 à 15,7 kg poids frais/ha/jour. Il y avait une relation linéaire entre le rendement net en poissons (RNP) et la somme des poids secs de la PPN et du fumier de poules (r2 = 0,97) ainsi qu'entre le RNP et l'apport allochtone d'AID (r2 = 0,96). Les résultats ont montré que le tilapia du Nil utilise du carbone organique provenant aussi bien de la productivité primaire que des détritus dérivés du fumier.

Avec une application du fumier de poules à raison de 100 g poids sec/m2/semaine, la disponibilité de l'AID a limité la productivité primaire quand il y avait suffisamment de CO2 produit par la décomposition microbienne du fumier. L'incorporation de l'apport allochtone d'AID dans le RNP a nettement augmenté et a passé de 15,0% pour les trois niveaux de fertilisation les plus faibles à 25,4% pour le niveau de fertilisation le plus élevé. L'emploi d'une fumure organique relativement plus riche en phosphore et en carbone plutôt qu'en azote peut faire de ce dernier un facteur limitant de la productivité primaire. Une utilisation judicieuse des apports d'AID peut également maintenir au minimum les concentrations d'ammoniac total et non-ionisé. On peut facilement prédire les rendements en poissons à partir des données des intrants d'azote dans la mesure où il n'y a pas d'effets néfastes de l'ammoniac sur la survie et la croissance des poissons.

This abstract was reprinted from the original, which was published in Aquaculture, 94(1991)49-63.


Calibrage et validation de TAP, un modèle de la qualité de l'Eeau des etangs piscicoles

Raul H. Piedrahita, Department of Agricultural Engineering, University of California, Davis, California 95616, USA

15 October 1991, CRSP Research Reports 91-33

Abstract On a utilisé les données provenant de cinq stations de recherche réparties au monde entier pour exécuter à l'ordinateur un modèle de la qualité de l'eau des étangs aquacoles (The Aquaculture Pond model, TAP/Le modèle des Etangs Aquacoles, MEA). Les méthodes de manipulation des données, ainsi que les hypothèses utilisées pour satisfaire aux exigences des données sont décrites. La concordance entre les valeurs simulées et les valeurs observées (mesurées) de l'oxygène dissous était considérée comme signe indicateur de la qualité des simulations. Celleci varia d'un site à l'autre et, dans certains cas, elle varia entre les traitements des étangs d'un site donné. Les causes probables de ces variations de la qualité des simulations sont discutées.

This abstract is reprinted from the original, which was published in Aquacultural Engineering, 9:75-96(1990).


Modélisation de la qualité de l'eau en aquaculture

Raul H. Piedrahita, Department of Agricultural Engineering, University of California, Davis, California 95616, USA

15 October 1991, CRSP Research Reports 91-34

Abstract Les techniques et les utilisations des modèles d'ordinateur, les progrès futurs et les applications de la modélisation en aquaculture sont présentés. Aussi, les caractères généraux des écosystèmes aquacoles sont brièvement présentés du point de vue de l'élaboration de modèles d'ordinateur. Divers types de modèles des systèmes aquacoles sont présentés, y compris ceux qui simulent la concentration d'oxygène dissous, la température de l'eau et d'autres variables de la qualité de l'eau. Les aspects considérés dans cette revue des modèles concernent la technique de modélisation, l'utilité des modèles, leur capacité de prédiction et leurs exigences en données. Les applications futures des modèles d'ordinateur dans les recherches en aquaculture ainsi que dans l'entreprise commerciale sont proposées. En guise d'exemples, on peut citer le développement de modèles intégrés aux systèmes de contrôle et de collecte automatiques de données, les modèles qui simulent à la fois la température de l'eau et les paramètres de la qualité de l'eau, et les modèles utilisables pour les étangs stratifiés.

This abstract was reprinted from the original, which was published in Aquaculture and Water Quality, 1991. Volume 3 of Advances in World Aquaculture. Pages 322-362, David E. Brune and Joseph R. Romasso (eds.).


Problèmes d'ingénierie dans la planification d'une ecloserie d'eau chaude

Raul H. Piedrahita, Department of Agricultural Engineering, University of California Davis, Davis, California 95616, USA

5 October 1991, CRSP Research Reports 91-35

Abstract Ce document présente les considérations logistiques d'ingénierie relatives à l'élaboration de plans d'une écloserie des poissons d'eau chaude. Le matériel est présenté en relation avec les opérations ou activités d'une unité spécifique d'une écloserie. Les sujets d'étude comprennent certains aspects de la qualité de l'eau, des systèmes d'approvisionnement en eau, des types de digues et systèmes d'endiguement, et du conditionnement de l'eau. Du point de vue de son application, le matériel ici présenté a un caractère général plutôt que d'être spécifique à une espèce particulière ou à un niveau particulier de sophistication technologique ou d'investissement. L'adaptation de ces principes généraux à certaines conditions spécifiques dépend des exigences particulières d'une installation donnée.

This abstract was reprinted from the original, which was published in Aquaculture Systems Engineering, Proceedings of the World Aquaculture Society and the American Society of Agricultural Engineers, 1991 World Aquaculture Society, Baton Rouge, LA, USA. p. 85-100.


Previous group of reports: 90-26 to 91-30 Next group of reports: 91-36 to 92-40